Argentan Une bouée pour les naufragés de l'informatique à Argentan

La médiathèque d'Argentan propose des ateliers multimédias variés et notamment, pour les débutants.

10/02/2017 à 16:37 par Maryjo

Vincent, Karine et Blandine. -
Vincent, Karine et Blandine.

Vous reportez sans cesse l’achat de votre premier ordinateur ? Ou vous avez sauté le pas mais n’êtes guère plus avancé, vous qui n’avez jamais touché à un clavier ?

La médiathèque intercommunale d’Argentan (comme celle de Trun) propose des ateliers notamment pour les grands débutants : la découverte de l’ordinateur, l’utilisation de la souris, l’utilisation d’une clé USB, le traitement de texte, gérer ses dossiers…

Beaucoup de seniors

« Quand une personne se présente pour la première fois, on essaye de sonder son niveau, avant de l’orienter sur un atelier. C’est un peu à la carte », remarque Karine animatrice multimédia qui gère les ateliers les plus pointus.

Vincent, Élise, Blandine, et Sophie, bibliothécaires, se sont formés pour assurer l’initiation.

« Pour tout ce qui est débutant, on a plutôt un public de seniors, de nouveaux retraités. On a aussi des personnes en recherche d’emploi de plus de 50 ans, qui n’ont jamais travaillé avec l’outil informatique.
On a aussi des demandes pour la tablette numérique, qui prend de plus en plus d’importance, et les téléphones parce que les retraités, qui étaient habitués aux touches, passent sur smartphone et ne savent plus l’utiliser.
Par contre, avec les nouveaux ateliers autour du numérique, de l’imprimante 3 D, la création… on touche plus des publics actifs, ou des ados ».

La médiathèque intercommunale d'Argentan (Photo d'archives).
La médiathèque intercommunale d'Argentan (Photo d'archives).

La tablette gagne du terrain

On pourrait penser que la dernière génération est totalement à l’aise avec ces outils. Pourtant, « je constate que, maintenant, la tablette, les smartphones sont arrivés dans les foyers ; et les primaires connaissent beaucoup moins l’ordinateur et sont beaucoup plus débutants. Ce que je n’avais pas il y a 3 ou 4 ans. Je suis en train de faire une réinitiation.
La plupart du temps, les parents n’ont pas spécialement de temps pour leur apprendre des choses plus poussées, plus créatives. Ils font de l’internet, ils surfent beaucoup mais souvent, j’ai l’impression que les enfants sont quand même seuls devant l’ordinateur, devant la tablette.
Ils jouent aux applications, mais, ne savent pas faire des choses plus créatives. On leur propose du montage photo, de la vidéo, la découverte d’autres applications sur les tablettes… », poursuit Karine.

Les ateliers multimédias sont gratuits mais nécessitent un abonnement annuel à la médiathèque (celui de base suffit).

En 2016, la médiathèque a proposé 258 ateliers multimédia (d’une heure à deux heures) sur Argentan – Trun. Elle a accueilli 798 participants représentant 219 usagers différents.

Démarches compliquées sur Internet

L’établissement dispose de quatorze postes pour des consultations libres et gratuites sur internet (elles ont représenté 120 000 heures en 2016).

« Il faut juste s’inscrire et de présenter une pièce d’identité car on est obligé d’avoir une trace ».

Mais le personnel est confronté à des personnes utilisant les postes pour des démarches administratives sur internet, CAF, impôts… « souvent des familles assez jeunes, éloignées de ces pratiques », constate la directrice, Nadine Pierre.

Pas simple de faire des démarches en ligne quand vous ne connaissez même pas le maniement de la souris.
Pas simple de faire des démarches en ligne quand vous ne connaissez même pas le maniement de la souris.

« Quand les gens arrivent à n’importe quel moment de la journée, on ne peut pas faire un accompagnement individuel, on ne peut pas passer une heure avec eux. Certains ne savent pas utiliser une souris. Il y a aussi un problème de responsabilité. Pour les déclarations, il ne faut pas qu’il y ait d’erreur avec mes collègues.
Il faut créer quelque chose avec des structures de type CAF ».
« La fracture est réelle. Les pouvoirs mettent en place la dématérialisation comme si c’était acquis pour tout le monde, mais pas du tout », déplore Vincent.

Ou encore, « ils ont besoin de mettre un CV sur Internet, mais ne savent pas faire un CV, ni le mettre sur Internet. On ne peut pas le faire à leur place. On leur propose de les initier dans les ateliers au traitement de texte pour qu’ils deviennent autonomes », ajoute Karine.

L’espace intéresse des organismes

Outre les particuliers, l’équipe forme aussi des animateurs d’associations, organismes… qui répercuteront auprès de leurs propres publics.

« Ça va être de plus en plus aussi la mise à disposition des espaces », relève Nadine Pierre.

Ainsi, « on a conventionné avec la Maison des mots. Tous les jeudis matin, l’un de ses membres vient avec ses stagiaires et prend son groupe en charge.

En revanche, s’il a besoin d’une information plus technique, Karine va prendre le relais pendant un temps donné pour qu’ensuite il ait les outils. On ne peut pas tout couvrir, mais ça multiplie les possibilités d’utilisation du matériel et du lieu ».

Autre exemple, « la Chambre de commerce et d’industrie nous a sollicités car des commerçants souhaitaient ouvrir des comptes Facebook. On l’a mis à disposition sur deux groupes de commerçants, sur une période du midi et la CCI est venue avec un formateur ».

Pratique
Dates des prochains ateliers dans les médiathèques d’Argentan et Trun à retrouver chaque semaine dans les pages du Journal de l’Orne. Ou sur le site internet : www.mediatheque-argentan.com, page Facebook : www.facebook.com/mediathequesargentanintercom/

« Éviter la fracture »
La médiathèque d’Argentan est un Espace public numérique et aussi Centre de ressources et d’animation numérique territorial, subventionné par la Région.
« Dès l’ouverture en 1995, on avait déjà des CDrom », rappelle Nadine Pierre. « On a pris le train des ressources numériques très tôt, pour éviter la fracture car le numérique peut aussi conduire à des exclusions importantes de certains types de publics. Tout comme on est engagé autour du livre pour permettre l’accès libre à la lecture.
Elle constate que “ce n’est pas la mort du livre. Il y a une complémentarité dans l’utilisation des supports et dans les usages »
.

Des cours en ligne
La médiathèque compte heureusement des utilisateurs plus aguerris à ces méthodes. Ceux-là peuvent être intéressés par la plateforme de cours en ligne (toutapprendre.com), à laquelle elle est abonnée. « Ce qui nous donne accès à tout un tas de formations, de la musique à l’informatique, très complexes, des cours de langues étrangères (30 à 40 avec des niveaux différents, ou le français pour des étrangers qui arrivent en France), de développement personnel (une cinquantaine), photographie, vidéo, partition… », détaille Caroline.
« C’est libre et gratuit en consultation sur un ordinateur de la médiathèque relié à ces cours. Pour ceux qui ont un abonnement B, on peut leur ouvrir une connexion et ils ont accès chez eux à tous ces cours. On est à la fois accompagnés tout en étant totalement libre de son temps ».

61200 Argentan

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Argentan - Jeudi 30 mars 2017

Argentan
Jeu
30 / 03
20°/8°
vent 36km/h humidité 41%
Ven16°-10°
Sam13°-8°
Dim15°-5°
Lun17°-5°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne