Argentan Les Solex sont de nouveau fabriqués en Normandie

Solex revient en Normandie. Si une usine a longtemps produit des pièces pour ce mythique deux roues à Argentan (Orne), c'est à Saint-Lô (Manche) que redémarre la production.

12/01/2017 à 13:50 par christophe

Arnaud Tousch / RTL
Alors qu'Argentan a accueilli pendant de nombreuses années la fabrication des Solex, c'est à Saint-Lô que les deux-roues sont aujourd'hui fabriqués. © Arnaud Tousch / RTL

Longtemps, Solex a rimé avec Argentan. Installée route de Falaise à Argentan au moment des Trente Glorieuses, plusieurs centaines d’Argentanais ont travaillé sur les chaînes à produire les pièces de ce deux roues si typique. Typique en raison du positionnement du moteur (à l’avant) et du fait que la force motrice entraîne directement la roue avant. Ce qui pouvait rendre le pilotage de cet engin parfois hasardeux…

Une production de 50 Solex par jour

En 2013, la parque a été rachetée par le groupe Easybike. “Il avait annoncé dans la foulée vouloir tout faire pour relocaliser la production en France”, expliquent nos confrères de RTL qui annoncent le démarrage de la production à Saint-Lô aujourd’hui, jeudi 12 janvier.

“A l’époque, le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, avait salué la décision en enfourchant un Solex pour la photo”, poursuivent nos confrères de RTL. “Pour ce grand retour, le groupe s’est agrandi. De 6 personnes, ils sont passés à 30 salariés aujourd’hui. L’objectif fixé : l’usine doit fabriquer 50 Solex par jour, vendus à partir de 1 500 € l’unité au public.”

Le site de Solex à Argentan, par le groupe Magneti-Marelli (capture d'écran Google Street).
Le site de Solex à Argentan, par le groupe Magneti-Marelli (capture d'écran Google Street).

Un prêt d’1,3 million d’euros

Notons que pour permettre ce retour, la Banque publique d’investissement (BPI) avait accordé à Easybike un prêt de 1,3 millions d’euros.

Par ailleurs, il faut savoir que, d’après nos confrères du Figaro, environ 3 500 cadres arriveront tout assemblés de Taïwan sur le site de Saint-Lô. Un site financé à hauteur de 3,9 millions d’euros par l’agglomération de Saint-Lô.

“Le Solex version 2017 sera radicalement différent de son ancêtre”, note Le Figaro. “Le grésillement du petit moteur, le parfum de son fameux carburant, la Solexine, la silhouette noire : tout a disparu.”

“Désormais, Solex est synonyme de mobilité électrique, de vélo électrique”, souligne Grégory Trébaol, le patron d’Easybike à nos confrères. “Une reconversion qui a nécessité un investissement d’un million d’euros pour la recherche et le développement et les machines spécifiques.”

Côté tarifs, vous aurez le choix. Si les premiers prix seront autour de 1 500 €, ils pourront aller jusqu’à 10 000 € pour les modèles sportifs très haut de gamme.

Arnaud Tousch / RTL
Si la marque Solex reste, l'esthétique du deux-roues n'a plus grand chose à voir avec le produit qui a été fabriqué à Argentan. © Arnaud Tousch / RTL

61200 Argentan

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Argentan - Jeudi 30 mars 2017

Argentan
Jeu
30 / 03
20°/8°
vent 36km/h humidité 41%
Ven16°-10°
Sam13°-8°
Dim15°-5°
Lun17°-5°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne